Dans un monde futuriste les derniers représentants de la race humaine luttent pour leur survie.
 
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Jason Nightingal; When a hero cries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 12
Date d'inscription : 09/03/2010


MessageSujet: Jason Nightingal; When a hero cries Mar 9 Mar - 18:49

■ Carte D'identité Nationnale ■


Va où tu veux, meurs où tu dois.

Prénom : Jason.
Nom de famille : Nightingal.
Âge: 25 ans.
Groupe : National Identity.
Profession : Agent Secret.


James Mardsen
©️ June

■ Carnet de santé ■

Description Physique:
Jason possède cette beauté ténébreuse qui fascine la gente féminine et qui attise la jalousie de ses comparses. On pourrait même le comparer aux anciennes statues de ces héros légendaires qui faisaient partie de la mythologie grecque, mais malgré le fait qu'il a beaucoup de succès ne croyez pas qu'il est imbu de lui-même ; il ne se considère pas comme un canon de beauté et pense qu'il est un homme tout à fait commun. Il possède une taille qui approche les 1 m83 et un corps bien musclé grâce aux nombreux sports qu'il pratique. Son visage aux mâchoires carrées et puissantes est encadré par des cheveux courts de couleur ébène, cependant ce qui frappe le plus ce sont ses yeux d'un bleu sublime qui donnent à son regard un air mystérieux.

Jason s'habille souvent de longs trench-coat ; une précaution de sa part, car qu'il ne veut pas que l'on remarque son bras droit cybernétique qui fut implanté à la suite de l'explosion qui a failli lui couter la vie. En effet : grâce aux médecins et le miracle de la chirurgie esthétique on a pu en partie effacer les traces des brûlures qui ont endommagés toute la partie droite de son corps et remplacer son bras par un autre mécanique.


Description Mentale :
Comme vous le savez il est difficile de juger le caractère des gens même si vous les fréquentez durant un certain temps ; ils ont souvent tendance à afficher des masques en fonction de celui qui se trouve devant eux. Certains appellent cela l'hypocrisie, car lorsqu'on cache notre vraie personnalité c'est comme si nous trompions les gens qui nous font confiance, mais dans le cas de Jason c'est tout à fait justifié : au vue de la tragédie qu'il avait subi on comprend parfaitement l'état d'esprit dans lequel il se trouve. Mais avant de vous révéler cela laissez-moi vous dépeindre le Jason d'avant, tel qu'il était avant que sa vie ne bascule dans l'enfer.

A cette époque ce jeune dandy insouciant était la coqueluche de la gent féminine. Charismatique et bon vivant il passait son temps libre en compagnie de ses proches amis et ses nombreuses conquêtes, célébrant n'importe quel événement dans les bars et autres clubs où la fête était à l'honneur. Évidemment son carnet d'adresse était plus rempli que sa carte bancaire qu'il épuisait en dépensant sans compter, mais ce n'était pas sans raison, ce jeune rusé avait une ambition sans limites et il comptait sur ses relations pour lui ouvrir les portes de la gloire et du pouvoir. Tout ce qu'il désirait il l'obtenait, mais à force de dilapider l'argent son paternel exaspéré l'envoya à l'armée qui finit par discipliner ce jeune rebelle.

Refroidi mais pas complètement brisé, Jason adopta dé lors un comportement irréprochable, il finit par décocher un poste chez Nationnal Identity et à force de persévérance devint l'un des meilleurs agents secrets. Cette phase de sa vie où la réussite était au rendez-vous modifia un peu sa personnalité; il apprit à être plus tolérant et découvrit une autre facette de lui qu'il ne connaissait pas : la générosité ! Il prit un certain plaisir à aider les gens même ceux qu'il ne connaissait pas. Bien sûr comme tous les autres hommes il aimait être qualifié de héros, mais lorsqu'il voyait les visages rayonnants de ceux qui avaient été miraculeusement sauvés ou ceux qui retrouvaient les personnes chères à leur cœur, il éprouvait un sentiment de paix intérieure : comme s'il avait accompli quelque chose de sacré.

Mais dans cette vie rien ne peut durer éternellement ce Jason n'existe désormais plus : avant même de s'émanciper il fut étouffé par un malheur que nul n'est capable d'endurer, cet accident qui était survenu lors d'une mission de sauvetage le changea d'une façon radicale : il est devenu beaucoup plus froid, distant et un brin cynique. Désormais il se plait dans la mélancolie et préfère la solitude la plus totale, évitant par tous les moyens ses confrères, car il ne supporte pas de voir la pitié dans leur yeux . Brisé, anéanti par ce malheur il a décidé de rompre avec ce qui restait de son humanité..


■ Autobiographie ■


Tout est allé très vite, il avait eu à peine le temps de fermer les yeux avant d'entendre la détonation qui emplit l'air d'un fracas assourdissant. Chose bizarre, il avait mis du temps avant de sentir la douleur se propager dans son corps, peut être parce que son esprit refusait cette évidence et occultait la douleur lancinante en se réfugiant dans une bulle salvatrice. Malheureusement cela ne dura pas : sa blessure était trop grave et il commença à éprouver une difficulté à respirer : c'est qu'ils ne plaisantent pas ces fils de p****, ils avaient sorti le gros jeu ; des armes équipées de balles explosives qui faisaient un mal de chien !! Baignant dans son sang, il ne pouvait rien faire d'autre que de compter les minutes qui le séparaient de la fin ; il savait que le compte à rebours de la bombe qu'ils avaient fabriqué allait bientôt se terminer 10..9..8

Il entendait les sanglots et les cris des otages qu'il n'avait pu libérer et un sentiment de culpabilité l'envahit ; il avait voulu jouer aux héros et il avait perdu, maintenant non seulement lui qui allait en payer le prix, mais d'autres innocents aussi ! Il aurait dû suivre attentivement la stratégie de son supérieur pour mettre fin à cette prise d'otage et capturer ces terroristes, malheureusement son ego était démesuré et il avait sous-estimé ses ennemis. 6...5...4

C'est étrange, le temps semblait s'écouler au ralenti ce qui lui permit de visionner le film de sa vie depuis sa naissance : des images qui avaient été depuis longtemps reléguées dans le fond de son esprit surgissaient brusquement, mais avant même que son cerveau ne puisse les analyser elles s'effaçaient pour laisser la place à d'autres phases de sa vie. Il revit le visage de sa mère bienveillante qui se penchait sur son berceau et agitait son jouet préféré, il aimait tant son sourire tendre et ses yeux rieurs qui reflétaient la bonté de son âme. Malheureusement il ne put profiter d'elle plus longtemps : elle avait disparu quelques mois après naissance, ce souvenir était l'unique chose qui restait d'elle. Il revit la petite maison où il avait passé sa tendre enfance, avec ses volets verts et ses portes qui grinçaient, la petite cuisine baignée dans les rayons du soleil, sa chambre remplie de jouet et bien sûr le grenier poussiéreux où il aimait tant se cacher, des souvenirs qui lui firent monter les larmes aux yeux. Une bouffée de nostalgie le prit et il voulut de toute son âme revoir son havre de paix ne serait-ce que pour quelques secondes.

Après l'innocence de la période d'enfance vint le temps de l'adolescence, avec ses problèmes et ses désirs, ses rêves brisés et ses souhaits inavoués. Jason, comme tous les autres adolescents avait vécu son lot de joies et de peines, en compagnie de ses camarades ils ont fait les quatre-cents coups ensemble. Mais ce qui a le plus marqué, ce n'est pas le nombre de ses conquêtes ou bien ses années folles dans le lycée. Non: c'est l'image de cette pauvre fille timide et effacée qui était en quelque sorte son bouc émissaire et qui subissait ses sarcasmes et souffrait en silence. Désormais il a pris conscience de tout le mal qui lui a fait subir et regrette amèrement de ne pas avoir cherché à la retrouver pour présenter ses plus plates excuses.

Peut être que c'est une piètre consolation, mais elle allait enfin avoir sa vengeance.

Le noir total...

on...dez....vousal....ezbien....

Son esprit confus était encore plongé dans une sorte de brouillard, mais il entendait des sons lointains qu'il n'arrivait à comprendre. Il mit du temps avant qu'il ne puisse ouvrir ses paupières qui semblaient alourdies. Son corps non plus ne semblait pas en bon état, il était ankylosé et ses muscles lui semblaient peser des tonnes. De plus n'arrivait pas à formuler des pensées cohérentes et un mal horrible envahit sa tête fiévreuse.

Piteux, il lui semblait qu'il était la créature la plus miséreuse dans ce monde : l'incapacité de se mouvoir ou même de pouvoir analyser l'environnement dans lequel il se trouvait lui était insoutenable, heureusement cet état ne dura pas et il put enfin ouvrir ses yeux ! D'abord aveuglé par la lumière blanche qui l'entourait il put s' y adapter après quelques minutes, les silhouettes fantomatiques qui l'entouraient prirent peu à peu forme humaine et il découvrit que c'étaient des médecins en blouses blanches.

- Jason Nightingal, bienvenue parmi les vivants ! gazouilla une jeune interne à l'air malicieux. Un regard sévère de la part de son supérieur la réduit au silence.



■ Votre Passeport ■


Vous avez lu le règlement ?:oui (il fallait bien sinon the Big Boss va râler XD)
Alors quel est le code ?:Ok by Deus Ex Machina
Votre ou vos pseudos habituel(s):King _Fighter
Vos hobbies et passe- temps: Lecture, RPG, ordi, tv etc
Qu'est ce que vous aimez / détestez ?:J'aime jouer à la poupée barbie avec ma petite sœur XD ( vous me croyez pas hein ? *_*)
Comment avez vous connu ce forum ?:Par la fondatrice.
Des commentaires ?Autre chose à ajouter ? :Nop !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Jason Nightingal; When a hero cries

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Dossiers Validés-