Dans un monde futuriste les derniers représentants de la race humaine luttent pour leur survie.
CalendrierAccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Big trouble in chronomicon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage

Messages : 12
Date d'inscription : 09/03/2010


MessageSujet: Big trouble in chronomicon Dim 11 Avr - 19:28

Jason ne savait pas comment il s'était retrouvé dans ce lieu maudit où il vécut la tragédie qui l'a marqué à tout jamais : celle qui a failli lui couter la vie et qui lui a causé des dommages irréversibles, à croire que le destin se jouait de lui et qu'il allait revivre une nouvelle fois cette journée infernale. Non c'est absurde ! il savait parfaitement qu'une même journée ne pouvait se répéter, de plus elle avait bien débuté et ne pouvait pas se terminer comme avant.

/ Flash back /
Il s'était réveillé de bonne humeur après avoir passé une nuit tranquille sans qu'aucun message d'alerte de la part de son service ne vienne perturber ses rêves. Il aurait pu croire que tout était pour le mieux et que les cauchemars qui l'envahissaient n'étaient qu'une illusion. Il aurait pu croire qu'il était un homme tout à fait normal malheureusement la réalité le rattrapa : au moment où il s'apprêtait à prendre une douche il a failli oublier que son bras mécanique pouvait subir un court-circuit au contact de l'eau, heureusement il s'en était rappelé à temps. Certes le temps s'était écoulé depuis son accident, mais les plaies étaient toujours vives. Oh, pas des plaies physiques mais psychiques qui faisaient plus mal que les premières, son cœur saignait à vif et nul ne pouvait l'apaiser. De rage, Jason frappa de toutes ses forces l'image que lui renvoyait son miroir : celle d'un homme brisé. Sans même faire attention au débris qui jonchaient le sol, il resta un moment prostré dans la salle de bain serrant avec rage son poing gauche, celui qui était encore valide.

Il ne savait combien de temps il resta comme déconnecté de la réalité, mais un bruit strident fini par le gêner et il se releva pour répondre à son visiophone, apparemment une nouvelle mission l'attendait et il devait se préparer à affronter son supérieur. La vie devait continuer quoi qu'il lui en coute. Marche ou crève comme en disait et dans le cas de Jason il n'avait d'autres choix que de marcher s'il voulait payer ses lourdes dettes.

Sans même s'en rendre compte il songea de nouveau au passé qu'il voulait tant fuir, il avait eu de la chance que son supérieur lui accorde une deuxième chance et le reprenne dans les services secrets. Mine de rien il tenait énormément à son boulot et même si dans le passé il avait commis quelques petits dérapages, il était plutôt considéré un bon agent secret. Malheureusement Jason avait failli dans sa mission, il ressentit cruellement cet échec lorsqu'il sortit de l'hôpital et revit les regards accusateurs de ces coéquipiers. Il aurait aimé donner sa vie afin d'effacer cette erreur, mais le temps est comme une poignée de sable qu'on tient dans notre main : on croit le saisir, mais pourtant il nous échappe tout doucement à travers nos doigts ! Quoi qu'il en soit, il estima qu'il avait payé un lourd tribu ; il était amputé du bras droit et avait désormais quelques problèmes de santé qui lui causaient parfois de grandes douleurs. Le seul moyen qu'il avait trouvé pour se soulager était d'ingurgiter des drogues qu'il achetait dans les marchés noirs. Heureusement que son patron faisait mine de ne rien voir sinon il aurait eu de sérieux problèmes.

/ Fin du flash back /

Jason regarda attentivement aux alentours en tentant de se repérer, le stade avait été remis à neuf et désormais il ne subsiste aucune trace de l'explosion qui avait ébranlé ses murs. Les responsables avait profité de cette reconstruction pour ajouter de nouveaux systèmes de sécurité, des portes blindées équipées de détecteurs ultra-sophistiqués, de nouveaux agents de sécurité bien entrainés et plusieurs caméras de surveillance dissimulées un peu partout. On pourrait croire que la paranoïa avait envahi les esprits et que les gens ne venaient plus mais non ! Les files d'attentes étaient toujours plus nombreuses de jour en jour, les citoyens d'Aurora Continutum n'avaient pas beaucoup de choix pour se divertir : le chronomicon est le seul stade dans toute la planète qui est prévu pour les rencontres sportives, alors les gens ne voulaient pas rater une occasion pour venir encourage leur équipe préférée.


Il n'aurait pas dû être là, voilà que la dépression menaçait de se manifester à grand galop. Secouant d'un geste brusque ses cheveux il voulu rebrousser le chemin et se dirigea à grand pas vers la sortie. Évidemment ce n'était pas une lâcheté de sa part c'est juste qu'il n'était pas encore prêt à s'aventurer plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Messages : 11
Date d'inscription : 10/08/2009


MessageSujet: Re: Big trouble in chronomicon Mer 14 Avr - 15:10

Imaginez que vous êtes emprisonnés dans un monde qui ne vous appartient, un monde étrange où de drôles de créatures ont élu domicile, créant au fil du temps leur propre civilisation avec un principe qui est si étrange ! Que feriez vous à notre place, lorsque vous vous sentez étrangers, à la limite tolérés par vos compagnons de cellule ? Seriez vous capables de cohabiter avec eux ou bien chercherez vous un autre refuge ?

Imperia IVI aurait bien voulu envisager cette deuxième solution, pourtant elle savait très bien que le choix ne lui appartient pas ; c'est à Deus Ex de prendre cette décision. Elle sentait à travers leur conscience collective que son père avait ce même désir que tous les autres cyborgs : retrouver leur planète d'origine qu'ils avaient perdu, mais pour une raison inconnue il semblait hésiter à quitter cette planète maudite. Certes elle était encore trop jeune pour comprendre, mais elle avait une grande perspicacité, elle avait remarqué les périodes de mélancolie qui l'assaillaient de temps à l'autre. En ces moments-là : il plongeait dans un profond silence qui inquiète son proche entourage. Hélas ils ne peuvent rien faire que d'assister impuissants à son mal-être.

Elle réprima un soupir d'agacement en songeant à l'ineptie de ceux qui étaient censés veiller sur leur père.

* Ce n'est pas le moment de se lamenter sur notre sort nous devons agir ! *

Avec un sourire au lèvres elle s'échappa hors de Metalic heaven et se dirigea vers un module de téléportation pour se rendre dans la ville. Elle savait bien qu'elle aurait des problèmes lorsqu'elle rentrera, car ses ainés ne vont pas apprécier ce petit message télépathique qu'elle a envoyé, mais peu lui importait : ce n'était pas dans son caractère de trembler devant qui que ce soit ! De plus elle avait une mission à accomplir : elle s'était donné pour but d'explorer toutes les facettes de cette étrange race humaine, ainsi elle pourra comprendre leur état d'esprit. Peut être qu'un jour les consciences et les humains pourraient bien s'entendre.

Imperia IVI savait bien que le meilleur endroit où elle pourra trouver un large échantillon de cobayes est le Chronomicon : un drôle d'endroit pour s'amuser ! D'après ce qu'elle avait vu l'autre jour en regardant la télévision, c'est un stade où se déroulent des matches de space-ball et divers autres rencontres sportives. C'est donc le meilleur endroit pour s'adonner à ses expériences ! Cependant, il reste un problème de taille : comment pourra-t-elle y entrer ? Elle s'était posté dans un endroit éloigné pour observer les gens qui s'y rendaient et elle avait remarqué que la plupart portaient des billets qu'ils donnaient à un homme posté devant l'entrée, malheureusement elle ne possédait pas ce laisser-passer et ne savait pas comment se les procurer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Big trouble in chronomicon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Chronomicon-